SOS Océan

Les mers et océans recouvrent 71% de la surface de notre planète et ils sont essentiels à notre survie. À cause des activités humaines, plusieurs dangers les menacent. En voici quelques-uns :

  • La surpêche massive qui anéantit les espèces de poissons à un rythme effréné ; à tel point que certains scientifiques prédisent des mers et océans totalement vidés de leurs poissons pour 2050.
  • La pêche de chalutage de fond, cette méthode de pêche ultra destructrice qui rase et décime les écosystèmes des fonds marins et les transforme en désert.
  • Les millions de filets fantômes abandonnés par des navires de pêche qui dérivent au fond des océans et qui tuent gratuitement d’incalculables populations de poissons et de mammifères marins.
  • La marine marchande et ses 60 000 bateaux qui -en plus des dizaines de milliers de déballastages quotidiens entrainant massivement la prolifération d’espèces invasives- opèrent quotidiennement un nombre incommensurable de dégazages sauvages en haute mer.
  • Le réchauffement climatique qui détruit inlassablement les barrières de corail, écosystèmes ultra-sensibles aux différences de températures. Déjà près d’un quart des coraux présents dans les océans sont morts durant ces 50 dernières années.
  • Les rejets dans les océans de déchets radioactifs par l’industrie nucléaire.
  • Les rejets par d’innombrables industries à travers le monde d’une multitude de leurs déchets toxiques dans les océans.
  • Ces marées noires causées par les nombreux pétroliers qui font naufrage ou encore les accidents dramatiques des plates-formes pétrolières, comme ce fut notamment le cas avec Deepwater Horizon.
  • Plusieurs millions d’épaves de toutes tailles qui pourrissent un peu partout tout autour du globe.
  • Certaines populations, qui pour des raisons culturelles, n’hésitent à assassiner sauvagement les baleines ou les dauphins.
  • Des quantités phénoménales de dauphins, orques et baleines qui viennent s’échouer sur toutes les plages du monde, leurs repères brouillés par les sonars des dizaines de milliers de cargos qui parcourent le globe.
  • Ces dizaines de milliers de phoques et de tortues étouffées par les sacs plastiques qui pullulent dans les océans.
  • Les chinois qui raffolent des soupes aux ailerons de requins et qui pour cela en déciment violemment les populations.
  • La disparition des grands prédateurs dont 90% a déjà péri. Les derniers thons rouges -l’une des dernières espèces encore vivantes- sont surpêchés en toute légalité en mer méditerranée, sans aucune précaution de préservation.
  • Sans oublier ces dizaines de millions de tonnes de plastiques venant de partout -de la mer par les bateaux, des côtes mais aussi de l’intérieur des terres, par les fleuves et rivières- qui aboutissent dans les océans pour former d’immenses continents de plastique. Un plastique qui ne se dégrade pas mais se micro-fragmente. Absorbé par les poissons qui le confondent avec le planton, il remonte ainsi dans toute la chaine alimentaire, jusqu’à l’homme. C’est, parmi beaucoup d’autres, l’une des conséquences désastreuses du problème des déchets plastiques.
Ce ne sont que quelques exemples parmi la très longue liste des pollutions et des destructions que l’humanité fait subir aux océans et il est plus qu’urgent de réagir.

Ne nous y trompons pas, malgré son apparente immensité, l’Océan est un écosystème fragile. Nous détruisons, méthodiquement et chaque jour un peu plus, une à une toutes les bases qui lui permettent de se régénérer. Il est urgent, chacun à notre niveau d’agir pour la protection de notre planète en général et de nos mers et océans en particulier.

SOS Océan

Pour cela, j’ai co-créé SOS Océan, une petite ONG dont la mission est d’informer, d’éduquer et d’agir pour leur préservation.

Tu peux évidemment décider de nous soutenir si tu le désires. À ce propos : je reverse tous les droits d’auteur de mon livre « L’école c’est important mais l’éducation c’est primordial ! » à SOS Océan. En l’achetant, tu contribue ainsi à la protection de nos mers et océans.

« Sauver les océans c’est sauver l’humanité, car si les océans meurent, nous mourrons tous. C’est aussi simple que ça. »
Capitaine Paul Watson

Ne pars pas sans tes cadeaux

Inscris-toi à la newsletter et reçois tes 2 cadeaux :

- Un Pack de 100 fonds d'écran d'inspiration
- l'E-book "L'homme qui plantait des arbres" de Jean Giono